Don bénévole de sang ; histoire 2

Partager cette publication

Mon papa a perdu ses jambes dans un accident.

Une histoire inspirée de faits réels ; les noms des personnages ont été modifiés à dessein.

 

Le samedi 9 mai 2015 est un jour lugubre pour toute ma famille.

C’est à 23 heures 35 minutes ; alors que nous attendions tous le retour de papa que maman reçu un appel bouleversant des sapeurs-pompiers: « Bonjour madame, votre mari vient d’avoir un grave accident de la circulation. Nous l’avons conduit au CNHU, venez vite ».

Avant même qu’elle n’eût le temps de raccrocher l’appel, maman me confia ma jeune sœur et sauta sur le premier taxi moto en direction du CNHU.

J’avais 14 ans et ma jeune sœur 7.

Je compris plus tard que papa rentrait à la maison après une dure journée de labeur quand il fut ramassé par un véhicule roulant à vive allure en sens inverse. Les deux jambes de mon papa ont été écrasées, et sa moto irrécupérable.

Le chauffeur pris la fuite en abandonnant le véhicule. Son assurance n’était pas à jour.

Les témoins, après avoir dépouillé mon papa de ses biens (téléphone portable et argent) ont alerté les sapeurs-pompiers qui conduisirent l’accidenté au CNHU…

Papa a perdu assez de Sang. Mais il eut le temps de donner le contact de son épouse avant de s’évanouir.  Il était en état de choc.

Il fut immédiatement transfusé et conduit au bloc opératoire.

Heureusement qu’il y avait du sang disponible ce jour-là car papa reçu au total 7 poches de sang A+.

Papa n’a plus ses jambes.  Il n’est plus en mesure d’exercer son métier de conducteur de taxi moto; d’ailleurs il n’avait plus de moto.

Maman étant ménagère, j’ai été obligé d’abandonner les cours en  attendant pour m’adonner à des activités génératrices de revenue (aide maçon, lavage auto-moto, etc…). Ce faisant j’aide ma maman en contribuant aux charges de la famille et assurant la scolarité de ma sœur.

Il est vrai que parfois nous avons même de la peine à manger une fois par jour mais jusque-là, nous tenons et j’ai confiance en l’avenir.

La nature a décidé que je porte précocement le fardeau de chef de foyer;  je  l’assume avec sourire et détermination.

 

Bonne fête à toi papa.

Bonne fête à tous les papas handicapés du monde.

Bonne fête à tous les papas donneurs bénévoles de sang.

 

Je t’aime papa et je me battrai de toutes mes forces.

  1. B. (témoignage à l’occasion de la fête des pères)

 

ONG FAITH

Leave a Reply