+229 97203143
English EN French FR

Formation qualifiante et réinsertion professionnelle des jeunes déscolarisés

Partager cette publication

A partir de Juillet 2018, l’ONG FAITH à travers ses volets éducation et social a lancé un recrutement massif des jeunes déscolarisés ou en difficulté académique. Ces jeunes jadis désœuvrés et en perte de repère sont recueillis dans des centres de formation où ils sont formés en une ou plusieurs activités selon leur volonté et leur profil.

Les formations suivantes sont mises à disposition de jeunes sont :

–           Formation en maintenance et secrétariat informatique

–           Formation dans la production végétale

–           Formation dans la production animale

–           Formation dans la production pisciculture

–           Formation en informatique avec aptitude en infographie

–           Formation en réalisation et montage audiovisuel

–           Formation en cours du soir pour libre candidature aux examens

Ces modules de formation sont donnés en un an, 6 mois de théorie en cours accéléré et 6 mois de pratique intense sur le terrain. Les cours de civisme et de moral seront également administrés afin de rééduquer ces jeunes. Ces personnes ainsi formées seront coachés pour leur faciliter l’insertion socioprofessionnelle ; les plus méritants recevront une subvention afin de leur faciliter l’auto emploi.

La jeunesse est et demeure le socle de toute nation. Le développement de toute nation est donc toujours lié à l’état de sa jeunesse. Une jeunesse éduquée, patriote et travailleuse est gage d’une nation prospère.

Cependant, le constat dans nos Etats en voie de développement est que la jeunesse est de plus en plus laissée. Elle-même, sacrifiée parfois ou instrumentalisée. Elle est parfois sous formée ou sans emploi et est utilisée par nos politiques à des fins propagandistes ou insurrectionnelles.

Très peu de jeunes des pays au Sud du Sahara arrivent à aller au bout de leur cursus scolaire soit faute de moyens, soit du fait des échecs répétitifs. Sans oublier que même ceux qui vont au bout se retrouvent finalement sans emploi du fait de l’inadéquation entre les formations suivies et le marché de l’emploi. Tout homme a un potentiel et a droit à une seconde chance. Les échecs académiques ne doivent pas être si des dispositions sont prises, un facteur de désespoir et d’exode de nos bras valides.

Mais souvent oubliés, dans leur quête donc du mieux-être, nous assistons de plus en plus à l’immigration massive des jeunes de nos Etats africains vers les pays développés pensant que plus loin, l’herbe est plus verte.

Nous assistons donc à des conséquences graves vues tous les risques que ces jeunes prennent dans leur aventure. Ces risques ont nom : naufrage en haute mer, mort faute d’adaptation au climat, esclavage pour ne citer que ceux-là ; loin donc de critiquer ou de juger cette jeunesse, il urge de leur proposer d’autres alternatives.

C’est pour cela que nous lançons le présent projet qui non seulement va rééduquer nos jeunes aux valeurs civiques et morales mais aussi va leur assurer des formations libérales (agropastoral, informatique et réseau).

Après leur formation, nous allons coacher ces jeunes en facilitant leur insertion socio-professionnelle dans les entreprises locales par nos plaidoiries auprès de ces partenaires et aussi en leur facilitant l’auto-emploi par de courtes subventions avec suivi.

Ceci est un projet quinquennal qui sera reconduit au besoin après évaluation de son impact sur la jeunesse et sur la société.

 

ONG FAITH

Leave a Reply