Assistance aux pensionnaires du CNHUP-C

Partager cette publication

La Santé selon l’OMS est un état de complet bien-être physique mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Il ressort de cette définition que la Santé mentale occupe une place prépondérante dans l’appréhension du concept Santé.

La Santé mentale est donc plus que l’absence de troubles mentaux et fait partie intégrante de la santé.  Il n’y a donc pas de santé sans santé mentale.

Elle est déterminée par une série de facteurs socioéconomiques, biologiques et environnementaux.

Il s’agit donc d’un état d’équilibre susceptibles d’être rompu à tout moment par certains facteurs extrinsèques comme intrinsèques d’où la maladie mentale. Nul n’est donc à l’abri.

Le Centre National Hospitalier et Universitaire de psychiatrie de Cotonou habituellement appelé Jacquot est le seul centre national spécialisé en psychiatrie au Bénin. Depuis les années 1980, ce centre accueille des centaines de patients souffrant de divers maux (Dépression, toxicomanie, alcoolisme, schizophrénie, etc.). La connotation péjorative que revêt l’appellation même de ce centre (Jacquot) fait que tous les pensionnaires de ce centre sont considérés comme des ‘fous’ et sont souvent laissés pour compte. Même les parents de certains patients de ce centre les y laissent sans plus chercher à prendre de leur nouvelles ni à savoir quoi que ce soit d’eux. Cet état de chose a toujours constitué une réelle difficulté pour l’équipe soignante qui malgré la bonne volonté se trouve limitée dans la prise en charge des patients faute de moyens et d’accompagnement.

Les malades psychiatriques de Jacquot se retrouvent donc souvent seuls, abandonnés, délaissés, oubliés.

L’Hôpital Psychiatrique de Jacquot compte actuellement environ 150 patients pour un personnel de 55.

Ce sont ces raisons évoquées plus haut qui justifient la présente action de solidarité de l’ONG FAITH qui sera rendue pérenne.

Le Samedi 29 Septembre 2018, l’ONG FAITH a donné un instant de bonheur aux pensionnaires du centre psychiatrique de Jacquot.

Le but visé par la présente activité est non seulement de témoigner notre amour aux patients de ce centre, mais aussi de montrer à la face du monde que la maladie mentale n’est pas une fin en soi et que ces oubliés de la société ont aussi besoin de présence, d’entraide, d’affection et de sollicitude.

L’assistance que nous comptons apporter aux pensionnaires du centre psychiatrique de Jacquot va consister :

–           A passer une matinée à leur service, en les aidant à faire le ménage, à faire la toilette, et à se vêtir. Ensuite, nous les aiderons à prendre leurs médicaments

–           A leur offrir un moment de chants, de danses, d’animation diverses, de contes de Jeux et poèmes.

–           A leur offrir petit déjeuner, déjeuner et goûter

–           A leur offrir des vivres

–           A leur offrir des vêtements recyclés

Cette activité s’est déroulée en parfaite collaboration avec l’administration du centre le Samedi 29 Septembre 2018.

 

ONG FAITH

Leave a Reply